Index du Forum

 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Pensée et portrait

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum >>> >>> les blablas du jour
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Xena
Invité


Hors ligne




MessagePosté le: Sam 22 Nov - 17:07 (2008)    Sujet du message: Pensée et portrait Répondre en citant

Si nous ne reconnaissons pas plus souvent le bonheur,
c'est qu'il vient à nous avec un visage autre
que celui que nous attendions.
 

André Gide  
 

 
André Gide est un écrivain français, né le 22 novembre 1869 à Paris  
où il est mort le 19 février 1951. 
Volonté de liberté et d'affranchissement à l'égard  
des contraintes morales et puritaines,  
son œuvre s'articule autour de la recherche permanente  
de l'honnêteté intellectuelle : comment être pleinement soi,  
jusqu'à assumer sa pédérastie et son homosexualité,  
sans jamais démériter à l'égard de ses valeurs ? 
Biographie
 
L’enfance
André Gide naît le 22 novembre 1869 à Paris.  
Il est le fils de Paul Gide,  
professeur de droit à la faculté de Paris,  
et de Juliette Rondeaux. Le premier,  
originaire d'Uzès, descend d'une austère famille protestante.  
La seconde est la fille de riches bourgeois rouennais,  
anciennement catholiques et convertis au protestantisme depuis  
quelques générations. L'enfance de Gide est marquée par  
une alternance entre des séjours en Normandie – à Rouen,  
dans la famille Rondeaux, et à La Roque,  
propriété maternelle – et  
des séjours chez sa grand-mère paternelle,  
à Uzès, dont il aime passionnément les paysages.  
Il attachera beaucoup d'importance à ces  
influences contradictoires, quitte à exagérer  
leur caractère antithétique.  
Il est aussi le neveu de l'économiste Charles Gide. 
À Paris, les Gide habitent successivement  
rue de Médicis puis rue de Tournon (à partir de 1875),  
à proximité du jardin du Luxembourg.  
Non loin d'eux, s'installe Anna Shackleton,  
une pieuse Écossaise jadis placée auprès de  
la famille Rondeaux comme gouvernante et institutrice de Juliette,  
qui s’est liée avec elle d'une amitié indéfectible.  
Anna Shackleton, par sa douceur,  
sa gaîté et son intelligence, joue un rôle important  
auprès du jeune Gide.  
Évoquée dans la Porte Étroite et dans Si le grain ne meurt,  
sa mort, en 1884, le marque profondément et douloureusement. 
Le jeune André commence dès l'apprentissage du piano,  
qui sera pour lui le compagnon de toute une vie.  
Pianiste accompli, il regrettera cependant de  
ne pas avoir connu assez tôt d'excellents professeurs  
qui eussent fait de lui un véritable musicien.  
En 1877, il intègre l'École alsacienne,  
entamant une scolarité discontinue. En effet, il est bientôt  
renvoyé pour trois mois après s'être laissé aller à  
ses « mauvaises habitudes » durant les cours.  
Peu après son retour en classe –  
« guéri » par les menaces de castration d'un médecin et  
la tristesse de ses parents - la maladie l'en éloigne à nouveau.  
Malgré les objurgations médicales et parentales, la masturbation –  
qu’il nomme « vice » et qu'il ne pratique pas sans un fort goût  
de péché et de triste défaite - reprendra plus tard sa place parmi ses habitudes,  
ce qui lui fera écrire à 23 ans,  
qu'il a vécu jusqu'à cet âge « complètement vierge et dépravé ». 
Le décès de son père, le 28 octobre 1880,  
l'écarte un peu plus d'une scolarité normale.  
Déjà marqué par la mort d'un petit cousin, Émile Widmer,  
qui provoque chez lui une profonde crise d'angoisse,  
baptisée d'après Goethe du nom allemand de Schaudern,  
André perd, avec la mort de Paul Gide, une relation heureuse et tendre,  
qui le laisse seul face à sa mère :  
« Et je me sentis soudain tout enveloppé par cet amour,  
qui désormais se refermait sur moi. »   
Juliette Gide, souvent présentée comme une mère rigoriste et castratrice,  
n'en éprouve pas moins pour son enfant un amour profond,  
tout comme celui que Gide lui porte.  
Elle aura toujours à cœur de l'accompagner dans son cheminement intellectuel  
– quitte à y porter la contradiction  
– et montrera une souplesse d'esprit bien supérieure à celle que  
l'on pouvait attendre d'une jeune fille Rondeaux.  
Il n'en reste pas moins que son amour étouffant,  
sa « sollicitude sans cesse aux aguets » a souvent excédé son fils. 
   
Durant l'année 1881, Juliette Gide l'emmène d'abord en Normandie  
- il y connaît un second Schaudern  
« Je ne suis pas pareil aux autres ! Je ne suis pas pareil aux autres ! »   
- où elle confie son instruction à un précepteur peu inspiré ;  
puis elle le conduit à Montpellier, auprès de l'oncle Charles Gide.  
Persécuté par ses condisciples, Gide échappe au lycée grâce  
à une maladie nerveuse plus ou moins simulée.  
Après une série de cures, il réintègre l'École alsacienne en 1882,  
avant que des migraines ne l'en chassent.  
Suit une alternance de séjours entre Paris et Rouen,  
où le jeune André est confié à des professeurs particuliers à l'efficacité variable. 
________________________________ 
 
this.previousSibling.style.display = 'none';" />
 
Bien qu'étant classique dans son style, André Gide rejette tout  
conformisme dans les idées. Sa personnalité est complexe,  
à la fois sensible et puritaine, tourmenté par le doute et l'inquiétude.  
Il refuse toute servitude familiale, sociale,  
religieuse pour mieux vivre dans l'instant et renaître chaque jour.
Il reçoit le prix Nobel de littérature en 1947.
 
 
 
 


Revenir en haut
Publicité







MessagePosté le: Sam 22 Nov - 17:07 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Xena
Invité


Hors ligne




MessagePosté le: Sam 22 Nov - 17:10 (2008)    Sujet du message: Pensée et portrait Répondre en citant

Décidément ca me surprend tout le temps ce truc normalement sous la deuxième photo
il n'y a pas de lien et là il apparait en gros ce n'est pas grave mais c'est bizare et amusant!
Surtout que je fais un copié collé ,je change juste la taille parce qu'elle est différente ici c'est tout!
Bizare !Bizare!


Revenir en haut
farandole



Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 2 647
Féminin

MessagePosté le: Sam 22 Nov - 19:56 (2008)    Sujet du message: Pensée et portrait Répondre en citant

vous avez dit bizarre tiens comme c'est bizarre
mdr
pas grave au moins si on le désire on peut allé y faire un tour Smile

L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines.

this.previousSibling.style.display = 'none';" />


Revenir en haut
Xena
Invité


Hors ligne




MessagePosté le: Sam 22 Nov - 22:48 (2008)    Sujet du message: Pensée et portrait Répondre en citant

oui mais je mets en bas des pages les liens! Donc là je crois qu'il est en double!
De plus tout les mots soulignés dans certains portrait son des liens!
Mais ca va c'est cool tout de même!
Ca craint Camélia galère pour venir...


Revenir en haut
Xena
Invité


Hors ligne




MessagePosté le: Sam 22 Nov - 22:52 (2008)    Sujet du message: Pensée et portrait Répondre en citant

OUPS là ils ne sont pas soulignés mais d'une autre couleur eh! bien là aussi c'est un lien! Voilà!

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:13 (2017)    Sujet du message: Pensée et portrait

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum >>> >>> les blablas du jour Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo