Index du Forum

 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Auto stopppeuses fântômes

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum >>> contes, légendes, poésie ..... >>> Contes et légendes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
farandole



Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 2 647
Féminin

MessagePosté le: Jeu 12 Fév - 17:05 (2009)    Sujet du message: Auto stopppeuses fântômes Répondre en citant


 
C’est un samedi soir de décembre 1979. Michel P. sort avec ses amis. Il doit prendre le volant, car il est un de ceux qui possèdent une voiture. Il fait des allers-retours entre Limoge et Naixon où se situe une petite boîte de nuit. Lors de son second voyage, il aperçoit une forme blanche plantée dans un virage près de la discothèque : c’est une femme toute vêtue de blanc. Il décide de l’embarquer avec lui, car elle lui dit qu’elle va à Limoge rejoindre des amis pour une fête. Durant le trajet, il la détaille du coin de l’œil : 20-25 ans, vêtue d’une robe blanche très années 60, très jolie, mais très peu bavarde. À l’approche du pont de la Révolution, la passagère s’anime soudainement : « Attention, ce tournant est dangereux ! » Michel sourit, car ce virage il le connaît très bien. Tout à coup, un cri plaintif le tire de sa concentration : la passagère a disparu. Michel stoppe sa voiture et il en fait le tour ; aucune trace de la jeune femme. Lors de sa déposition à la gendarmerie de Limoge, on lui explique qu’il n’est pas le premier à vivre cela. Cette jeune femme fait régulièrement le même trajet pour ensuite disparaître au pont, l’endroit où elle trouva la mort vingt ans auparavant.
Ce phénomène n’en est pas un isolé. Près de 300 cas ont été enregistrés sur le territoire français. Des femmes vêtues de blanc font régulièrement des apparitions et de disparitions partout en France. Certains lieux semblent prédestinés à la fréquentation des dames blanches. C’est le cas de la lande située de part et d’autre de la route D.2, entre Lessay et Coutance. Ce tronçon de route rectiligne où pratiquement aucun véhicule ne respecte les limitations de vitesse abrite deux dames blanches. L’une d’elle se manifeste dans les bruyères par les nuits de pleine lune depuis des temps immémoriaux. L’autre a été reconnue comme étant Gabrielle R., une adolescente de Lessay tuée en 1970 dans un accident sur cette route. Lorsqu’elle est prise en charge, elle disparaît toujours à l’entrée de Lessay, à la hauteur du cimetière.
Plusieurs sceptiques pourraient être portée à ne pas y croire, car ça arrive souvent à des personnes seules. Par contre, plusieurs cas ont eu des témoins. Dans la nuit du 20 au 21 mai 1981, ils étaient quatre dans la voiture qui fit monter une auto-stoppeuse de 50 ans, elle aussi vêtue de blanc. La voiture ne comportant que deux portes, il fallut rabattre un siège pour que la femme puisse prendre place à l’arrière. Quelques kilomètres plus loin, à l’approche d’une courbe, elle se mit à hurler par deux fois de faire attention au virage avant de disparaître en une fraction de seconde…sous les yeux stupéfaits des deux passagers à l’arrière.
Parfois, des contacts physiques ont laissé une impression bien plus désagréable à ceux qui ont eu l’imprudence de tenter de les toucher. En 1960, une femme fut prise en stop et disparut lentement dans un léger brouillard. L’homme avoua à la gendarmerie qu’il avait été un peu entreprenant avec la jeune femme, lui passant la main sur les jambes et, en l’absence de toute réaction, sur la poitrine. Il avait alors remarqué que la passagère dégageait un froid semblable à celui d’un marbre. C’est là un cas unique de contact physique avec l’un de ces êtres fantomatiques. Parfois, ces apparitions laissent des objets derrière ou en emportent avec eux. Un soir de 1997, un médecin grenoblois prit une jeune femme en stop. Elle resta silencieuse durant tout le trajet, sauf à l’approche du Pont-du-Furet où elle s’agita un peu. Elle se fit déposer plus loin, devant la maison de ses parents. Comme il pleuvait, le médecin lui prêta son parapluie. Il la vit franchir la porte de devant puis attendit qu’elle revienne lui porter son parapluie. Une bonne dizaine de minutes passèrent, mais elle ne revenait pas. Il décida d’aller frapper à la porte pour réclamer son bien. Un couple de quinquagénaires lui ouvrit. Le médecin apprit que la jeune fille qu’il avait décrit habitait bel et bien ici, mais qu’elle était enterrée depuis plusieurs années. C’était leur fille unique, morte dans un accident de moto, au Pont-du-Furet.
Les hypothèses sont nombreuses quand vient le temps d’expliquer le phénomène. Les psychologues parlent de visions épileptiques, voire même d’hallucinations collectives si les témoins sont nombreux. Les sociologues parlent de légendes urbaines, véritables substituts à la vielle mythologie européenne des dames blanches qui apparaissaient régulièrement après être mortes de façon inattendue. Cette théorie est peu vraisemblable, car dans la majorité des cas, il y a des témoins, des descriptions concordantes avec de réelles femmes, une victime et souvent des dépositions à la gendarmerie.
Le fait troublant dans toute cette affaire, c’est que les jeunes femmes ne se contentent pas d’une seule apparition, mais bien d’apparitions régulières, comme si elles cherchaient quelque chose ou qu’elle voulait prévenir quelque chose. Peut-être cela vient-il du fait que leur mort violente et soudaine n’avait pas déclenché le processus de « départ » vers l’au-delà.

L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines.

this.previousSibling.style.display = 'none';" />


Revenir en haut
Publicité







MessagePosté le: Jeu 12 Fév - 17:05 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum >>> contes, légendes, poésie ..... >>> Contes et légendes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo